SLIT CAM

« Slit Cam », 2016
double écran, vidéos.
/
« Slit Cam », 2016
two channel video.

Le Slit Scan est une technique photographique inventée  en 1843 par Joseph Puchberger pour photographier des panoramiques à 180 degrés. En 1966 Stanley Kubrick prépare son film « 2001 L’Odyssée de l’espace » dans lequel il veut créer une porte des étoiles, un passage à travers le temps et l’espace. Il décide alors de s’inspirer de la technique du Slit-scan.
Le slit-scan est une animation image par image. Son principe repose sur le mouvement de la caméra par rapport à une source lumineuse associée à un temps d’exposition long. Kubrick fait alors fabriquer un dispositif composé d’une caméra, placée sur un travelling devant un écran noir qui à travers une fente, laisse apparaitre un deuxième écran lui aussi est placé sur un traveling. Cet écran rétroéclairé est composé d’une multitude de formes géométriques colorées.
Le traveling effectué par la caméra pendant le temps de pose long à travers la fente, produit cet effet d’absorption et de profondeur à l’image. Le projet Slit cam est un remake tautologique de « 2001 l’odyssée de l’espace » dans lequel les motifs de la porte des étoiles sont chaque plan du film de Kubrick. Le film repasse alors à travers son propre moyen de création, recomposé par la machinerie avec laquelle il a été produit.
Le projet Slit Cam contient deux vidéos. Dans la première, on y voit l’artiste à l’œuvre, répétant inlassablement les mêmes gestes telle une machine. C’est une reconstitution du dispositif du slit-scan et des gestes effectués pour produire la deuxième vidéo, celle du passage de « 2001 l’odyssée de l’espace » à travers la porte des étoiles.
Une tension entre le corps de l’artiste et la technologie s’impose. Un parallèle se créer entre le processus de création, long et laborieux et le résultat qui nous propulse à la vitesse de la lumière. Ce rapport entre le corps et la technique fait ici référence à l’ellipse de l’os et la navette spatiale.

 

SLIT CAMemmanuelle